Raid Emosson – Dents du Midi: la vidéo

Publié le 21 avril 2014 par Bertrand C.

Des photos, un compte-rendu et une vidéo: tout cela pour un très beau raid sauvage et alpin organisé par Elena entre les lacs d’Emosson et les Dents du Midi.

[La vidéo du raid : http://youtu.be/yxDxaoVcGZ8]

Un raid… un peu raide !

“Maurênes, C’est Rac ! Ris : mais !”

Voici le langage que nous avons tenu pendant ces 4 jours (Hein les copains, la première ½ journée fut loin d’être frugale !)

Objectifs de départ :

J1 : Finhaut -> Cabane du Vieux Emosson

J2 : Cabane de Susanfe par le col de la Tour Sallière

J3 : Cabane des Dents du Midi par le col de Susanfe et le lac de Salanfe et le col de la Dent Jaune

J4 : Finhaut par le col d’Emaney et le col de Fenestral – avec un détour par le col de la Comba Rossa

Reprenons dans l’ordre avec au menu du 1er jour, une chasse aux Trésors dans les rues de Finhaut pour trouver les clés du premier refuge : « montez droit dans la rue, tournez à gauche après l’café, cherchez un car gris au fond d’une cour, baissez le pare soleil, les clés sont là (à lire avec l’accent suisse) » Sacrés Suisses, ils font exprès d’oublier de poser la clé à l’endroit prévu pour jouer avec nous. Jacques, en fin limier, nous dégotte la clé avec l’inscription : WC. Ah ? Euh… On y va ?

S’en suit un looooong portage comme mise en bouche, la visite d’un chantier énorme d’hydroélectricité (la sauce sauvage, ce sera pour le lendemain !) ; une nuit dans un refuge boisé et chaleureux. Un fumet fameux de doux fromage porté avec chaleur dans les chaussons de rando (hum hum les princesses aussi puent des pieds)…

La chasse aux Trésors continue : Bertrand nous tend tout fier, la carte IGN « La Clusaz – Grand Bornand » qu’il a perdu depuis 2 mois et qu’il vient de retrouver au fond de son sac bien rangé ! Ouf, on peut se permettre de s’égarer un peu, on a la carte des Aravis.

Pour continuer le 2ème jour : descente technique dès 6h59 du matin, re-portage, cramponnage à flanc de berge, et loooongue montée au col sous un soleil ravageur. On finit tant bien que mal, devant un panorama à couper le souffle. La descente s’engage sur glacier, vue sur les couleurs somptueuses des séracs tout proches : elle sera technique, d’autant que les surfeurs, mal chaussés avec leur planche unique, ont bien du mal à glisser à plat… Claire en sera quitte pour recramponner dans la « Grande Pente », qui porte bien son nom… Une initiation au cramponnage saupoudré d’engagement : occaz de s’encorder (…on ne les aura pas mis pour rien ces baudriers !), puis un guidage exemplaire pas à pas d’Elena pour une  progression en toute sécurité. De quoi mettre en pratique les techniques apprises en stage sécurité sur glacier, et de tester les aléas de gestion de groupe. Le cobaye a géré la crise, c’est une victoire !

Et la journée se termine après une belle descente, pour finir pieds nus en Crocs dans la neige pour un brin de toilette vivifiant… il est temps de se laver !! Après cette journée d’efforts, le dodo ne se fait pas attendre, surtout après avoir commencé les Super Picsous Géants et autres livres d’auteurs disponibles au refuge. (Impasse sur le Rummikub, les neurones n’étaient plus disponibles)

Le départ à 7h pique un peu le samedi, mais la journée se passe sans encombre : après le col de Susanfe, un détour par le Col de la dent jaune pour « faire un 3000m ! »,  révision du nœud de mule pour la désescalade, et arrivée au refuge juste avant que les nuages ne noient les sommets. Perché à + de 2800m d’altitude, près de ces sommets, on observe le brouillard bien au chaud. Jacques à la scie / hache pour se chauffer, Bertrand et Eléna à la pelle / pioche pour dégager l’entrée, Claire à la corvée d’eau : le groupe est bien organisé !

Contrairement aux 2 premiers refuges où nous étions seuls maîtres à bord, celui-là fut animé par l’arrivée de 4 petits-Suisses forts sympathiques. La conversation s’engage alors et forts de leurs expériences, nous bâtissons nos hypothèses de randonnée du lendemain.

Bon, ça c’est fait, c’est bien, mais place aux choses sérieuses, au nerf de la guerre, au Saint Graal : le repas !! Les dernières denrées disponibles dans les sacs y passeront ce soir-là. Mais on était loin de s’imaginer que notre dessert serait une dégustation de chamois, de cerf et de sanglier chassés, séchés et transportés par notre collant / pipette / chasseur de coloc’ d’un soir. Ils savent vivre ces collants /pipette…

Nous prenons ensuite nos quartiers de nuit, une odeur de gibier juste poêlé comme parfum d’ambiance.

Dernier jour, 2 membres gourmands de notre groupe choisissent de la jouer Grass’ Mat’ puis dégustation d’une petite variante par le col de la Golette : Claire, avec une furieuse envie de peaufiner les exercices de cramponnage ; Jacques, nostalgique, pour retrouver le goût délicieux du train suisse aux Marécottes. après une course poursuite dans les chemins de rando pour ne pas louper le train de 17h04. Bertrand et Elena choissent la voie classique : RDV au bar de Finhaut à 15h30 ! On reste sur nos objectifs : ce jour là, il fallait faire avec un mauvais regel et des températures douces. On enquille la course, faut pas trainer ! Mais c’est trop joli…

Résultats : cuits, mais contents. Un super groupe : merci pour ces beaux moments à 4 ! Après le bizutage chantier du premier jour, 3 jours passés dans un itinéraire sauvage et somptueux. Nous ne sommes pas peu fiers de ne même pas avoir déçu notre Bleue avec le menu de ces 4 jours portés à dos d’Homme. Merci Bertrand, d’avoir pensé et porté l’apéro !

On veut bien y retourner nous, là bas ! Hein Claire, Jacques, Bertrand, on ira à la Haute Cime ! Et vous, vous viendrez ?

– – – – – – – – – – – – – – – – –

Les photos:

Catégorie: Ski de randonnée, Vidéos

5 commentaires

  1. Moi je veux bien en être la prochaine fois.

  2. Un bien bel itinéraire, de la variété, de la tranquillité, et aussi du partage. Un bien beau tour. Bravo pour l’idée, l’organisation puis la réalisation.
    Pas mal le premier soir ambiance chantier … faut dire qu’avec une ingénieure dans les barrages, une fabricante de pompe, un passionné des ouvrages de montagnes… c’était assez bien choisi comme thème !!

  3. Salut Bertrand,

    Bien belle vidéo de votre cross 😉

    Ça va ? Tu n’es pas trop tiraillé par ton ange et ton diable en ce moment : “Bertrand, va donc skier, il faut profiter de la fin de saison”. “Mais non Bertrand, ne l’écoute pas, regarde ces beaux cumulus développés à la perfection” ;-).
    (Malheureusement la météo facilite certains choix en ce moment…).

    A+
    Freddy

  4. une magnifique vidéo! de belles images! merci
    Daniel et moi connaissons le coin mais en été! cela change totalement le paysage!

  5. Pour sûre qu’on viendra !! cette fois.

    bravo Elena pour avoir réuni tout ce petit monde et gérer la boucle en aussi peu de temps, un vrai tour de maître(esse).

Laissez un commentaire

Cette voie, elle est mythique !