Col des Aiguillons – 6/2/22

Publié le 10 février 2022 par Claire

Départ parking du Marquisats. Qui prend sa voiture ? Qui est en négatif ? Fordrarri ou Jeep ?

Ça hésite ? Les bagages virevoltent d’une voiture à l’autre ! Le meilleur moyen d’oublier quelque chose, mais l’équipe du jour est bel et bien réveillée et d’attaque pour ce beau dimanche sur les spatules. Le petit plus : le maxi coffre de toit d’Elena 😊.

Zouh on décolle !

Arrêt à St Ferreol pour récupérer Caro ! Spot efficace > Belauto74

Bientôt arrivée et la neige reste discrète :-/

Repérage du bar, pause WC et nous voilà skis aux pieds.

 

Démarrage plutôt diesel, le temps de trouver ses marques et de chauffer les machines.

Houlala elles sont déjà en surchauffe, heureux soient les lève-tôt car la journée s’annonce douce.

La météo est magnifique.

Il est temps de quitter le chemin et de croquer la pente.

 

Pour l’heure, Claire ouvre la course, Elena ferme la marche.

Les joyeux Piou-pioux écoutent les conseils et suivent le pas ajusté de nos encadrantes du jour.

 

Ce début d’ascension sera marqué par la présence de nos amis canins, qui profitent d’une neige dure pour courir de randonneurs en randonneurs. Ils feront à coup sûr, 3 fois notre dénivelé. On ne dénombre pas moins de 5 groupes accompagnés de leur fidèle boule de poils. Ils sont choux.

 

Mais restons concentrés, le manteau neigeux n’accroche pas toujours et les premiers dérapages s’entendent.

Utiliser les spatules, plus que les carres, prodiguent Elena et Claire. Les chevilles se tortillent alors tant bien que mal. Les habitudes de la piste sont tenaces !

Ces conseils s’adressent surtout à moi, il faut l’avouer. Pourquoi croyez-vous que j’écrive ce compte rendu ? 😊

 

Notons qu’à ce stade, le monokini est presque de rigueur. Nos corps perlent autant que la neige.

 

Arrivée à mi-chemin, Claire a une envie soudaine d’aventure. En voyant le monde qui monte derrière nous, et la belle combe vierge sur la gauche, elle propose à Elena et au groupe de faire nos traces. La carte est dépliée, l’équipe emballée. Leurs airs malicieux nous conquirent.

C’est décidé, nous rejoindrons le Col de l’Aiguillon par ce petit couloir. Enfin… le Col de l’Aiguillon sur la carte d’Elena et le Col de la Valette sur Géoportail. Deux cols pour le prix d’un 😊 ! Le mystère reste entier…

 

Plus de conversion. Plus de pente. Surtout qu’embarquée par son enthousiasme, Claire y va gaiement 😊. Mais la neige est plus clémente, les skis tiennent mieux. Enfin, sur la neige !!

Un petit farceur s’est décroché du pied d’Anne Laure, en pleine conversion. Ni une ni deux. Elle l’a déjà remis ! Me serais-je trompée de groupe ? Mais où sont les débutants ? 😊

Pendant que l’une refixe son ski à la Gérard Majax, l’autre monte en mode dahu, avec une cale de décalage. C’est bizarre j’ai mal à la hanche gauche !

 

Au sommet de la combe, petite pause. Plusieurs couloirs semblent susciter l’intérêt des plus téméraires. Mais le groupe, au niveau hétéroclite, semble surtout content de faire le chemin tous ensemble. Même pour faire pipi on ne quitte pas le groupe 😊. On est comme ça ! On partage tout !

On emprunte donc la voie la plus facile, d’un seul et même pas. Elena ouvre le bal cette fois.

La roche découpée de la Lauzière s’imprime sur nos rétines.

 

Nous voilà au Col ! Petit cours de carto pour certaine, petit rafraîchissement pour d’autres.

Laura, Manu, Gérald et Anne Laure ont encore un peu de jus.

Caro propose donc de redescendre un chouia pour remonter sur un mini plateau plus haut.

Ça n’a l’air de rien mais la mini pente avec les peaux est vraiment casse gueule. Elena notre éclaireur en fait les frais.

Mes geckos n’y résisteront pas. Dépotage, repotage obligatoire. Mise de couteaux également.

Les autres sont déjà en train de sortir les pique-niques.

 

Ce spot nous offre une vue vraiment très sympa sur le Col des Aigui-valette 😊.

On peut papoter davantage que dans la montée !

Mais la température diminue et nous pousse un peu à amorcer la descente.

 

Elena est à fond. C’est parti pour la glisse. La neige est très dure et changeante par endroit.

Pas facile pour les petits padawans.

Le compte rendu ne changera définitivement pas de main. Hahaha.

Attention, on a le droit toutefois à quelques pentes bien agréable.

J’admire la godille de mes acolytes.

Quelques figures artistiques plus tard, le petit chemin de retour nous attend.

Pas franchement clément pour les splitboards. Entre glisse et marche à pied, Claire nous rejoint tranquilloubilou.

 

L’épisode dominical s’arrêtera là !

Pas le temps pour une mousse. Ce n’est que partie remise. On a parié sur un retour sans bouchon et c’était franchement une bonne idée.

Une pause photo kilométrique pour la compta et non pour le 222 222 et nous voilà aux Marquisats.

Un grand grand merci à Elena et Claire pour cette sortie. Une occasion de comprendre un peu mieux les techniques, le terrain, la prépa d’une course…

Entre deux battements de cœur, j’ai réussi à rencontrer des randonneurs très chouette.

A tout bientôt.

Ju

 

Catégorie: Vie du club, Ski de randonnée

Laissez un commentaire

GUMS : Grands Utopistes Montagnards des Savoies (Freddy M)