Kermesse au Quermoz

Publié le 22 janvier 2023 par Bertrand C.

Vendredi soir à la permanence la course proposée par Claire et Alex remporte un franc succès; il n’y a plus tellement de place; de plus Paulin a déjà parcouru les jolies pentes du col de Tulle – l’objectif de nos John Steed et Emma Peel des temps modernes – et souhaite découvrir autre chose. Aussi je lui propose le Quermoz… qu’il a déjà fait l’an dernier. Avec moi ! Je le rassure: nous gravirons ce prestigieux sommet par son versant Ouest, via Grand Nâves que nous atteignons ce dimanche matin par les hameaux de Petit Coeur et Grand Coeur.

La température au démarrage nous réveille: -10°C. Autre surprise ici: l’affluence; c’est la kermesse au ski de rando ou bien  ? Caro puis Stéphanie nous guident sur une neige fraiche à souhait. On traverse le réseau de ski de fond pour gros poumon (lieu dit « Grand Plan » mais c’est très relatif). La vue et les lumières sont magnifiques sur la Lauzière à l’Ouest.

Pour l’accès au sommet nous innovons afin de faire notre trace dans un silence immaculé.

Nous rejoignons la crête sud qui mène tout droit au sommet; la vue vers l’Est se dégage et nous admirons la Vanoise.

Le sommet: c’est ici qu’il faut préciser que Paulin est un Fendeur de planche (fils d’un coupeur de joint ?), meaning he splits the board. Or la planche fendue qu’il s’est procurée ce jour est assez perfectionnée; il nous faut sortir la boîte à outil, la clé de 12, des tournevis plats et cruciformes, du papier de verre et un peu d’huile * pour parvenir à assembler les deux parties et demi de son engin. On y parvient.

(*: j’avoue que mon sens de l’exagération me pousse à en rajouter un brin mais le fait est que la manip pour assembler ce Splitboard n’était pas tout à fait directe !)

On se lance alors dans une folle descente. Dans les vernes. Puis sur les pistes de ski de fond.

Les grandes envolées lyriques dans les vastes champs de poudreuse ce sera pour une autre fois. On parcourt cependant régulièrement de belles portions de poudreuse. Et une réalité s’impose à nous: on est gelé. Petit pause très rapide pour se sustenter un peu avant de repartir pour terminer la balade.

Au total on a passé 5 h dans de biens beaux paysages, dans un froid d’hiver en montagne, sur une super neige et pour trois d’entre nous ce fut l’occasion de découvrir ce secteur; l’envie d’y revenir pour découvrir en particulier le refuge du Nant du Beurre et les pentes environnantes nous titille.

Catégorie: Ski de randonnée

Laissez un commentaire

J'ai compris mais j'ai pas compris ce qu'elle n'avait pas compris ! ^^ (Michèle)