Un Weekend en Maurienne – A la recherche du Col Perdu -19-20 mars 2022

Publié le 22 mars 2022 par Claire

Nous sommes partis à 4. Nous nous sommes retrouvés à 7 avant de revenir à 4 ! Un tour de passe-passe magique qui nous a permis de fêter un anniversaire au Champagne au refuge du Carro au fond de la vallée de la Maurienne.

 

Avec les 3 amis de Claire, la soirée fut détendue. Apéritifs, tartinades, mélange de boissons plus au moins alcoolisées : bière, Limoncello, Monbazillac, Champagne. Plaisanteries en tous genres sur fond de commentaires radiodiffusés du match de rugby : le Crunch.

 

Côté ski, c’est sous le soleil et une belle chaleur que nous nous dirigeons vers le refuge du Carro. Les pentes sont assez douces, ce qui n’est pas pour nous déplaire étant donné l’état de la neige. A chaque pas, nous perdons une dizaine de centimètres avec l’affaissement de la couche de neige humidifiée. Apothéose lorsque à 4, en file indienne, nous ressentons simultanément le sol qui se dérobe une fois de plus sous nos skis. Et d’entendre le souffle de l’air chassé quelques mettre plus loin. Allons, allons, il est temps d’arriver ! A 14h17 précisément, nous atteignons la terrasse ensoleillée.

Casse-croûte, toilettage, sieste, apéritif, tout va très vite… La suite vous la connaissez… Joyeux anniversaire, joyeux Aaaniversaire Marie !

 

Quant au plan du lendemain, tout est à revoir. La neige se fait discrète. La Levanna Occidentale n’est pas skiable, le tour de l’Aiguille Rousse, compliqué. On opte pour le col Perdu. Si, si, c’est bien son nom, et on sait exactement où il est !

Au départ du refuge, une bise glaciale qui disparaît très vite laisse place à une nouvelle journée printanière. Direction le col des Pariotes, puis descente vers les sources de l’Arc avant de remonter plein ouest vers l’objectif : 950 m positifs environ et un bol d’air à 3250 m. Une mer de nuage côté italien, et une large vue sur la Vanoise côté français.

 

Pause rapide. L’heure de la descente a sonné ! Platitude glacière avant slalom entre les requins de rocaille. Neige souple et agréable qui plus bas devient plus lourde. On finit par le fond de vallée en mode ski de fond jusqu’à l’Ecot où une terrasse nous attend. Sage aujourd’hui, du Perrier principalement, sauf pour…

Retour à la voiture vers 16h00. Un weekend en montagne comme on les aime toujours, belle ambiance au refuge, belle météo, grandes étendues…

 

Les protagonistes gumistes du weekend : Claire, Deborah, Daniel et Sévak

 

Sévak

 

Catégorie: Vie du club, Actus, Ski de randonnée

Laissez un commentaire

"Au Gums on trouve ce qu'on y apporte" (Bert. C.)