WE Intergums Escalade/Rando Forêt de Saou 19/20/21 mai 18

Publié le 24 mai 2018 par Claude M.

Organisé par le Gums de Paris, ce second Intergums escalade/rando de Pentecôte (après celui du Chinaillon l’année dernière) a eu pour cadre cette année la Forêt de Saou (prononcer Sou !) dans la Drôme provençale.

C’est un site très particulier : une vallée fermée dont la forme générale est celle d’une coque de navire, bordée de toute part, à l’extérieur, par des falaises.

Participation environ 65 personnes : 45 parisiens arrivés samedi après une nuit en car-couchettes ( la montagne ça se mérite !), une quinzaine d’aixois et 5 annéciens.

Hébergement réparti entre le camping de la Graville au cœur de la vallée, au pied de voies et le gîte la Grande Grange à Soyans, tenu par Franck, un ancien du Gums de Paris… super accueil… une adresse à recommander !

Activité escalade (Par Sévak)

Arrivée samedi matin, sous le soleil de ce petit village de la Drôme provençale, on commence par flâner dans le marché local, picodon et fraises tombent rapidement sous nos mains. Un passage par le camping pour réserver notre emplacement et puis l’appel du rocher, pour les 4 Gumistes grimpeurs d’Annecy présents.

Des voies pour tous les goûts et tous les niveaux. Sous un soleil chaud, plein sud ou bien nord suivant les envies.
Belles voies de couennes biens équipées sur le Mur du Son ou encore de belles ambiances sur le site de Pont de Barret situé à quelques km de là.

On notera l’arrêt à la brasserie locale, contribution salutaire à l’exportation de la bière Markus.

Une expérience à renouveler avec vous autres Anneciens !

Activité rando (Par Claude)

En positionnant une voiture au col de la Chaudière, c’est à dire à l’extérieur de la ”coque du navire” et l’autre au cœur de la vallée de Saou, nous allons pouvoir goûter, en une journée, toutes les ambiances de ce site .

Premier objectif  les 3 Becs.  Ces 3 sommets jumeaux (ou triplés ?) sont bien repérables quand on descend par l’A7 vers le Midi. Ils constituent un point de repaire entre le Sud du Vercors et le Ventoux.

Arrivée au 1° bec (le Veyou, 1589) après une montée bien raide sous un soleil radieux.

Au 2° bec (le Signal, 1559), nous avons un ”rendez vous au sommet” avec un groupe du Gumistes parisiens faisant ”en itinérant” le tour complet de la Forêt de Saou en 3 jours. Pique nique. Le temps se gâte , des nuages montent le long des falaises et ont visiblement l’intention de fusionner.

Après le 3° bec (Roche Courbe, 1545) , nous commençons notre descente, le ciel étant de plus en plus menaçant nous optons pour un raccourci ” trappeur-sanglier”, pour rejoindre le canyon sec de la Combe. L’orage éclate et finalement seul le canyon restera sec, nous on est trempés jusqu’au plus profond de nous mêmes !

Arrivée au parking où il n’est pas tombé une goutte!

 

Encore un beau WE Intergums, merci au Gums de Paris pour l’organisation et à Franck pour son accueil.

La tradition d’un WE de Pentecôte escalade/rando est peut être maintenant instituée ?

Et un conseil à tous, si vous ne connaissez pas la Forêt de Saou… allez vite la découvrir !

 

 

 

 

 

Catégorie: Escalade, Randonnée pédestre

Un commentaire

  1. sympas tous ces becs!! beau ciel bleu au début des photos, on sent en effet au fil des images que le temps se gâte!!

Laissez un commentaire

Êtes-vous un humain ? Répondez à l\'équation ci-dessous : * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Le gras c'est la vie ! (Jimmy P)