WE « Fond des fours » – 07-08/03/2020

Publié le 23 mars 2020 par Xav' W.

JOUR 1: Le presque Pélaou blanc.

Avec une anticipation et une préparation dignes des plus grandes expéditions, nous décidons, le vendredi soir à la perm vers 19h32, de partir pendant tout le WE en ski. Mais où donc ? Et ben là où il reste de la place, c’est à dire en Vanoise au refuge du fond des fours !

Nous voici partis, une fine équipe de 6 (Xavier, Agnès, Julian, Bapt, Amel et moi), le samedi à 7h pour Val d’Isère.

Arrivée synchro sur le parking, -7° annoncé.

On s’équipe, on s’habille, on met toutes ses couches (grossière erreur, comme d’habitude) et nous partons sous un beau soleil.

Les filles, Agnès et Amel, partent à « Mach 12 » sur le chemin de ski de fond, et nous suivons tranquillement en papotant.

Puis vient la montée dans la poudreuse et là, il faut commencer à tracer…ce qui modifie un peu l’ordre d’ascension de notre petite troupe !!

Rapidement, on finit en tee shirt et nous assistons à la désormais traditionnelle « pause collant » pour trois d’entre nous, bien trop couverts ! Photos « culottes et caleçons » seront fournies sur demande…

Plus légers, nous continuons notre ascension jusqu’à 150m en dessous du sommet du Pelaou Blanc où nous décidons de nous arrêter devant des nuages hauts qui risquent de gâcher la suite de la journée.

C’est là que les choses se corsent et que je prends une grosse avance sur l’affaire dite du « compte-rendu »… Au moins 10 points d’avance… Alors que notre chef de groupe, Maitre Xav, me dit « plante ton ski » et que moi je crois qu’il est accroché à ma chaussure par le leash, celui ci file tout droit attiré par la poudreuse scintillante… Heureusement, les dieux de la Vanoise étaient avec moi ce jour là et le ski a été freiné par un rocher et s’est arrêté 10m plus bas. Ouf !! Finalement, je m’en sors bien mais je ne fais pas trop ma maline !

Nous partons ensuite pour une descente de rêve avec poudreuse immaculée sous le soleil ! Chacun fait sa trace, sa petite godille, le sourire aux lèvres. Julian tente de rattraper quelques points de compte rendu en réalisant des figures de patinage artistique mais j’ai pris beaucoup trop d’avance !!

Arrivée au refuge du fond des fours, pique nique au soleil, nous visitons les toilettes sèches situées à bonne distance du refuge (encordement et bottes obligatoires), notre dortoir-congélateur et la sympathique salle commune bien chauffée.

Nous passons la fin d’après midi à faire des jeux (High Risk et Hanabi), c’est l’occasion de découvrir le tempérament de chacun (je reste au camp de base manger de la galette, je me couche au parking, j’écrase les autres pour arriver au sommet coûte que coûte, je risque ma vie à tout moment..). On vous conseille High Risk c’est bien marrant !

Puis vient le moment du repas…

Pour ceux qui sont déjà allés au Fond des Fours, vous savez que ce n’est pas un temple de la gastronomie. On a mangé, cette fois ci, à notre faim mais c’était pas ouf !!

Tout le monde est ensuite allé se coucher dans le congélateur sous une montagne de couettes.

Clémence

 

JOUR 2: Le presque Méan Martin

6H45 le réveil sonne, Julian est déjà prêt…le 1er comme d’habitude ! Nous on ouvre les yeux, on se remet de notre nuit à -50°C et de notre repas végétarien de la veille et on file prendre notre petit déjeuner pain sec à 7h. 8H00 skis aux pieds, on prend le départ avant les autres skieurs, Xavier prend la tête du peloton et démarre la trace. Ils s’alternent avec Baptiste et Julian puis c’est rapidement Clémence qui prend le relai et semble perdre l’équilibre. En effet tracer sur un terrain complètement vierge est un peu déstabilisant ! Je prends la relève de Clémence puis Agnès terminera ! Aucune trace n’est visible ni à la montée, ni à la descente et les paysages sont magiques ! On commence ensuite à attaquer quelques pentes où l’on prendra la précaution de passer un par un. Puis on arrive au pied de la cassure du glacier ou du moins de ce qu’il en reste… l’objectif est de rapidement et prudemment dégager de ce passage. Xav prend le lead pour nous faire une trace aux petits oignons, adaptée au terrain et aux conditions actuelles (risque 3 en N). Une fois sur le plat, nous faisons un petit point sur le reste du parcours et l’état physique et mental de la troupe ! On continue ! On contourne le sommet par la droite et évoluons jusqu’au pied de l’arrête sommitale qui s’effectue en principe en crampon. Consultation : on s’en tiendra une nouvelle fois à la presque pointe de Méan Martin ! Sommet -100m : check ! Le vent souffle et nous incite à accélérer le mouvement pour redescendre ! On prend la décision de faire une boucle et de passer par le col du Pisset.

Eh puis le smile revient très rapidement après 2 ou 3 virages seulement, dans cette neige légère et ses pentes à l’inclinaison idéale pour exprimer tout notre talent !!! Et ding et dong et ding et dong et ding et dong etc…, puis les excès de politesse s’enchaînent « non c’est toi qui y va… » « non mais toi tu n’es encore jamais passé en 1er 😉 » « Allé on y va ensemble ! »

On n’en a pas mangé assez alors on re-peaute en direction du col du Pisset puis on prend notre casse-croûte en haut du promontoire situé à droite du col pour profiter de ce joli panorama sur la Vanoise. Eh puis re-powpowpow !!! et encore repowpowpow !!!! Et puis on reprend les traces de montée parfaitement étudiées le matin pour nous éviter au maximum de pousser sur les bâtons et atteindre le refuge sans repeauter…qu’ils sont malins ces encadrants !

Vous vous demandez encore pourquoi j’ai écopé du compte rendu ?? Eh bien patience nous y arrivons.. ! Nous voici de retour au refuge pour récupérer nos affaires laissées le matin. Je déchausse mes skis mais oublie de déclipser le lien de secours.. vous savez le petit ressort qui empêche les skis de filer dans la pente si on le plante pas? Du coup c’est moins pratique pour marcher ! J’ai complètement intégré la consigne moulte fois répétée la veille « on plante les skis ou on les attache !!!!! » voilà, voilà c’est tout ! Ah oui, comparé à la veille l’attribution des points est beaucoup moins justifiée 😉

Bref nous repartons ensuite du refuge, rejoignons les riders de Val d’Isère en hors piste puis regagnons les voitures. Code du parking « atchoum », assez d’actualité en ce moment..

Fin de notre w-e au bar à Sainte-Foie-Tarentaise autour de tisanes, de chocolats chauds, et de limonades…heureusement que Xav est là pour relever le niveau avec sa bière.. !

Merci à tous pour ce super w-e organisé last minute !

Merci à la météo !

Merci à tous les autres refuges contactés pour nous avoir refoulés (fermés ou complets) !

Merci aux encadrants (Xav et Bapt) et aux machines à tracer (nous tous) !

Merci aux autres groupes d’avoir été plus lents que nous et ainsi de nous avoir permis de profiter d’un terrain de jeu vierge !

Julian remercie également Clémence d’avoir pris la tête du classement la veille ! (il était deuz..)

Merci à nos 2 bouillottes (Agnès et Bapt) qui nous ont fait gagner 2°C dans le dortoir.

Merci à mes parents de m’avoir fait aimer la montagne 😊

Ok c’est bon, j’arrête !

Merci d’avoir lu jusqu’au bout 😉

Amélie

dav

dav

dav

dav

dav

bty

dav

dav

dav

dav

dav

dav

dav

dav

dav

dav

dav

dav

dav

dav

Catégorie: Vie du club, Ski de randonnée

Un commentaire

  1. Souvenir d’un autre temps ! 😀

Laissez un commentaire

Qui boit la Chartreuse... emballe la Skieuse !