Un père et passe

Publié le 5 février 2018 par Bertrand C.

La gymnastique, c’est fantastique !

Et nous allons tous nous y mettre. Devenir des surfemmes et des surhommes pour qui il ne sera plus nécessaire de s’entraîner, même pour faire 1600 m de dénivelé avec trois séquences de peautage, deux de cramponnages (à 45°), plein de kilomètres. Et tout ça avec un piolet pour trois.

Quelle équipe… Vendredi soir à la permanence, Luc: “Bertrand tu ne penses pas qu’on devrait prendre les piolets ? – Ben si t’as envie, pourquoi pas !”. Si c’est pas du management de haut vol, ça, de l’anticipation, de la clairvoyance, de la clarté dans les consignes.

Heureusement Luc est un ange qui veille sur vous. Et sur les gymnastes.

C’est aussi quelqu’un qui se prépare à la paternité et il fallait donc l’affronter… Le PASSAGE DU PERE !

Et bien ce n’était pas de la tarte, mais faisons fi des détails techniques et logistiques. Revenons plutôt à notre gymnaste, à notre poupée de caoutchouc qui, après un nouveau passage en crampons et alors que nous venions de remettre les skis dans du raide, s’est faite happer par une méchante vague de neige, skis croisés et jambes en tire bouchon. Aïe genou et cheville. Luc intervient prestement, dégage les skis et nous comptons les points. Audrey se “remboîte” la cheville (sic) et nous vante les mérites de la souplesse dans ces cas de contorsions imprévues. Quelle démonstration…

Et c’est reparti à bon trot dans Tré le Cropt. Quelle ambiance magique; nous croisons en tout et pour tout UNE personne sur ce versant Est des Aravis, dans cette belle combe quasi suspendue.

Plus tard la lointaine combe de la Grande Forclaz nous accueille et à un certain moment la neige devient vraiment trop bonne. Les jeunes en redemandent en poussant des yaouhs de joie. On descend plus bas que nature pour rallonger un peu la sauce poudrée, quitte à rajouter du dénivelé. Notre gymnaste ressuscitée découvre ensuite les joies de la descente à ski avec les peaux. Un beau cheminement dans la forêt d’Epicéas jusqu’aux Confins d’où nous étions partis la nuit finissant à peine; et elle est bientôt de nouveau là. Les confins d’un bien beau tour dans la montagne hivernale et la fin d’un jour bien plein.

Merci à mes charmants et fiables compagnons pour cette virée mémorable.

Catégorie: Ski de randonnée

3 commentaires

  1. Waouh quelle aventure!!! Ce n’était pas Raisonnable, mais tout de même Mémorable…Merci à mes bons compagnons

  2. Une très belle sortie avec émotions, dénivelé et bonne neige. On a passé de bons moments ! Merci Bertrand pour l’itinéraire et ce beau CR et chapeau à Audrey d’avoir suivi ! On remet ça quand vous voulez!

  3. Bravo à Bertrand pour ce beau récit plein de métaphores! Et bravo à Luc encore une fois pour son côté gentlemen! Il est fin prêt pour une autre grande aventure humaine 😉

    Bertrand, ce topo, ça fait longtemps que tu m’en parles. J’espère le faire bientôt avec des gumistes!

    A bientôt!
    Jean-Thomas

Laissez un commentaire

Êtes-vous un humain ? Répondez à l\'équation ci-dessous : * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Qui boit la Chartreuse .... emballe la Skieuse !