La Goenne le 17/02/19

Publié le 8 mars 2019 par Nicolas M.

Le groupe du jour est constitué de Daniel, Malika, Guillaume, Mathilde, Simon, Amélie, Baptiste, Audrey et moi même (Méline).  Départ 7h, rendez vous parking de l’Impérial. J’arrive à 7h05. Aie la journée commence mal d’autant que je précise au groupe que je m’arrêterai à Thônes. Oups, je suis la 3ème personne à faire ce coup ce jour là. Ouille ouille ouille, Daniel n’est pas content. Sortie de parking de l’Impérial, trop occupée à chercher ma route pour Thônes je grille un feu rouge et là je comprends que le compte rendu sera pour moi. On prend la route de Thônes direction Manigod.

Arrivée sur le parking tout le monde s’habille et là ô malheur j’ai oublié de mettre mes peaux (je n’était pas la seule) mais je suis la moins rapide ce qui n ‘échappe au regard aguerri de Daniel.

Le temps est clair et bien dégagé, une magnifique journée s’annonce. Le top départ est donné, on récupère Guillaume sur le chemin (arrivé un peu plus tôt par ses propres moyens) et on commence tranquillement à monter. Dans la forêt on dépasse une grosse avalanche tant bien que mal (petite difficulté pour Malika si mes souvenirs sont exacts).  Le rythme est relativement tranquille et au bout d’une trentaine de minutes nous sortons de la forêt pour attaquer une petite montée d’une centaine de mètres de dénivelé. Petite pause encas et photo et c’est reparti pour l’ascension d’un petit goulet assez raide exposé Est. La neige semble bien croûtée. Cela donne envie pour la descente ! Passé ce passage bien raide nous obligeant à nous espacer les uns des autres,  nous nous retrouvons non loin du pied du Charvin. Plus que 200 mètres de dénivelé et le lac du Charvin nous verrons. Le temps d’attendre Amélie (un peu fatiguée ce jour à cause d’une angine/grippe?) nous avons admirons deux skieurs qui descendent la face Nord-Est du Charvin. Celle-ci semble ma foi bien raide mais fort intéressante en terme de qualité de neige (el famoso poudreuse). Arrivée au lac, pause panorama (of course) et arrêt pour Amélie et Baptiste que nous abandonnons le temps d’aller conquérir la Gouenne.

Dernier deux cents mètres et nous atteignons le sommet tant espéré (et nous ne sommes pas les seuls : une dizaine de personne au sommet et une quinzaine d’autres qui montent encore). Ca tombe bien on s’en va, le temps d’enlever les peaux et de nous mettre en mode descente.  On reprend le même chemin et repartons retrouver nos deux naufragés du lac pour une pause pique nique. La neige est ma foi pas si pire quand on s’attend à de la croûte, il faut dire qu’il fait relativement chaud et que la neige a eu le temps de décailler.

Après une bonne pause repas nous repartons pour la descente par le même itinéraire.

La neige a transformé, légèrement croûtée par endroit et plus souple à d’autre. Le petit goulet se descend finalement assez bien avec une neige assez souple.

Quelques centaines de mètres plus bas nous empruntons un chemin près de la rivière assez bosselé et très ludique. Et enfin face à ce que nous pensons une impasse nous nous voyons obligés de déchausser et grimper un mur de 3 mètres de neige dur pour rejoindre l’itinéraire principal. Plus qu’à retraverser l’avalanche et nous regagnions la vrai vie et le Refuge, lieu où nous partageâmes bières et autres rafraîchissements. Enfin nous regagnions le parking et repartîmes chacun vers nos propres chemins.

 

Méline

Catégorie: Nos dernières sorties, Ski de randonnée

Laissez un commentaire

Qui écoute trop la météo... reste au bistro !