La Goenne via le col des Porthet 21/02/21

Publié le 21 février 2021 par Bruno C.

Cela fait maintenant une semaine que le soleil s’est installé sur la région, et la neige fond comme… neige au soleil. C’est donc tout logiquement que Stéphanie et Luc nous donnent RDV à 6h du mat’. Ils espèrent ainsi pouvoir attaquer la descente avant que la neige soit trop transformée en soupe. Le groupe est donc constitué de nos 2 initiateurs et de Astrid, Caroline, Hélène, Ophélia, et Bruno.

Départ de la Savattaz (prononcer la savate) à 7h, skis aux pieds. Le jour se lève à peine

. On échappe au portage, c’est déjà pas mal au vu de la fonte des derniers jours. La monté jusqu’au col des Porthet se passe sans encombre mais nous décidons de chausser les couteaux dans les pentes sous le col. La neige est vraiment pourrie : de la trafole gelée, ça promet pour la descente.

On profite de la monté pour apprendre des trucs  : les bébés hérissons s’appellent des choupissons (pas forcément très utile) et l’albédo est la faculté d’un matériau (comme la neige par exemple) à réfléchir la lumière (assez utile).

Au col, on dé-peaute, on descend 100m sur l’autre versant et on re-peaute pour « faire le sommet ». On arrive au soleil, mais c’est toujours gelé, donc termine encore une fois avec les couteaux. Arrivée au col vers 11h15 : c’est beau ! On voit le Mont Blanc, et 2 autres grosses montagnes qui se révèlent être la Tournette et le Charvin (vous connaissiez vous ?). Les plus téméraires montent à pied sur le rocher sommital histoire d’utiliser le piolet monté par Luc puis tout le monde casse la casse-croute.

À cet instant, surgit un troupeau de 6 ou 7 gumistes mené par Bébert ! Bravo les encadrants : 2 sorties du club au même endroit le même jour, comme s’il n’y avait pas assez de montagnes dans la région.

Bref… on se salut de loin pour pas partager nos virus et notre groupe attaque la descente. Comme pressenti, le haut est bien pourri, mais le bas, orienté au Nord, nous offre une neige plutôt bonne. Une fois le fond de la cuvette atteint, on re-peaute pour la dernière fois de la journée. On remonte au col des Porthet, mais cette fois, sans mettre les couteaux, c’est plus rigolo.

On amorce la descente finale. La neige, sans être grandiose, n’est pas si mauvaise : le soleil a bien réchauffé la surface. Au passage, on rencontre (encore) des gumistes et on arrive aux voitures à 12h38, exactement dans la fourchette de 12h30 à 13h annoncée par nos gentils encadrants. Bravo.

Pour conclure cette belle sortie, on dégaine l’apéro entre les voitures (bien joué Ophélia pour l’idée) avant de se quitter.

Catégorie: Nos dernières sorties, Ski de randonnée

Laissez un commentaire

GUMS, comme ça se prononce...