Une surprenante tournette

Publié le 22 janvier 2019 par Julian

L’important c’est pas d’aller vite, mais d’aller fort!

Ah la Tournette, classique des classiques de la région et pourtant une première pour moi en hiver!
1400m annoncé le vendredi soir, pour ma deuxième course de l’année j’avoue avoir hésité mais la tentation de surplomber la vallée du Reblochon était trop grande 🙂
Nous voila donc cinq inscrits pour cette course: Caroline, Agnès, Julian, Xavier et moi même, Guillaume.
Au petit matin, grattage de voiture obligatoire et premier constat, j’ai un pneu crevé. BAM, compte rendu attribué!
Qu’à cela ne tienne, il reste bien trois autres roues alors direction le rendez vous.
On retrouve Caro à Thônes et à peine le temps de consoler Agnès sur la fermeture des fameuses gaufres de Thônes (PS: ré-ouverture mardi 22 janvier, on a vu la proprio elle a l’air cool) que l’on arrive sur le parking du départ, avec du monde. Normal.

Ça grouille de collants-pipetes prêt à courir dans la montée, mais nous on est partis pour monter tranquillement… pas trop vite… profiter du paysage… à la bien quoi!
La première partie en forêt est raide, mais la neige est bonne. Tous les signaux sont au vert, ça papote gentiment et hop on sort de la forêt vers le refuge du Rosairy. Je dois regarder ma montre deux fois pour être sur: 500m avalés en une heure! Et aucune langue qui traine… mais qu’avons nous mis dans le café?
On arrive au soleil et il est peut être temps de sortir la “crème de soleil”! Ce fourchage de langue à faillit passer inaperçu mais on me l’a vite fait remarquer 🙂 OK je vire toc-toc
La suite se fait à bon rythme, j’ai du mal à en croire ma montre mais personne ne bronche!
Au passage la neige semble tout simplement excellente, pas mal tracée mais encore des belles parties vierge. On en parlera après!
Certains furieux en sont déjà à la deuxième montée, plusieurs groupes nous dépassent et on s’en fou!
Dernier 200m dans une neige un peu plus travaillée et voila le sommet. 1450m fait en 3h15 pauses comprises. Cela s’appelle tout simplement un record pour ma part. Je ne cache pas ma joie et je commence à féliciter tout le monde en haut, même le chien qui passait par là. Bonheur.
Reste plus qu’à monter au fauteuil, un peu de crispation pour Agnès mais la récompense est là: personne en haut!
Oui, PERSONNE! Incroyable. La vue est à tomber par terre. Enfin bon, vous connaissez 😉
Le vent glacial bloque les téléphones et brule la main de Xavier qui arrive quand même à nous faire un selfie. Merci!

Reste plus qu’à descendre. Un type en haut nous demande “c’est par où qu’on descend?” Heu alors toi, tu sors!
La neige est extra. Même pas mal aux jambes (un peu…) et rien ne nous arrête, pas même la pente raide! J’étais en train de me dire “punaise c’est chaud là!” et j’entends Agnès dire avec décontraction et nonchalance absolue “oh tient, c’est un peu raide”. Bref ça passe “easy”!
On perd vite de l’altitude et il faut quand même se rendre à l’évidence, il n’y a pas tant de neige que ça… voire même rien sous les 20cm de poudre. Résultat un bon gros impact sur la planche de Julian 🙁
Sandwich vite avalé (fait beau mais ça caille) et on fini le border cross en forêt pour retourner à la voiture. Cette fois ça fait quand même bien mal aux jambes! Mais ça le valait largement.

A Thônes, on pose le snow en réparation et direction le bar… fin classique d’une sortie mythique.
Franchement, de telles conditions ça vous donne des ailes!

Guillaume

Catégorie: Vie du club, Ski de randonnée

4 commentaires

  1. wahou quelle vue!! merci pour ce compte rendu et ces magnifiques images!!

  2. Ca donne envie !! 🙂

  3. Excellente la photo des ombres chinoises… bien vu les tortues;-)

  4. énorme la photo avec les ombres, magnifique…

Laissez un commentaire

En ski de rando, on se fait rarement une ampoule dans l'dos (Bert C)